Nouvelles du Mexique

Vous consultez

Nouvelles du Mexique

1

Le Collège a des liens forts avec le Mexique. Sergio Pérez Cortés, directeur de programme élu en 2001, est professeur au département de philosophie de la Universidad Autónoma Metropolitana-Iztapalapa de México. Dominique de Courcelles, directeur de programme élue en 2004, a été titulaire de la Chaire Bataillon de la Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM) en 2003 et professeur invitée pendant deux mois au Centro de Estudios de Historia de México-Condumex en 2004. Les liens entre le Collège et plusieurs grandes institutions de recherche et d’enseignement de México seront prochainement pérennisés par une convention.

2

Sergio Pérez Cortés, dans le cadre de sa direction de programme, a publié en 2004 : Palabras de Filósofos : oralidad, escritura y memoria en la filosofía antigua, México, Siglo XXI Editores. Le livre sera traduit en français et publié par les soins du Collège.

3

Ruben Romero Galván, professeur à la UNAM, correspondant du Collège, a publié en 2003 : Los Privilegios perdidos, México, Universidad Nacional Autónoma de México, Serie Teoría e Historia de la Historiografía. Il s’agit d’une présentation de l’écriture de l’histoire et de ses enjeux philosophiques et anthropologiques à l’époque du choc de deux mondes.

4

Graciela de Garay, professeur à l’Instituto de Investigaciones Dr José María Luis Mora, correspondante du Collège, a publié en 2004 : Mario Pani, Vida y Obra, México, Universidad Nacional Autónoma de México, Facultad de Arquitectura, coll. Talleres. Le livre n’est pas seulement une biographie et un catalogue de l’œuvre de l’architecte visionnaire que fut Mario Pani à México. Il propose également une réflexion sur le développement de la ville de México, image du monde, sur l’ordre et le chaos.

5

À signaler également : Antonio Zirión, Historia de la fenomenología en México, Serie Fenomenología, Coedición Red Utopía, A.C.-Jitanjáfora Morelia Editorial, Red, 2003. Antonio Zirión a été l’éditeur et le traducteur de l’œuvre de Husserl en espagnol. Son livre concerne surtout l’histoire de la phénoménologie « husserlienne » à México : « Esta historia tiene que aceptar ser, en importante medida, la historia de las diversas y cambiantes maneras como la fenomenología se ha ido entendiendo en nuestro país » (p. 12).